U2 s’invite dans votre iTunes

 

Mardi 9 septembre Apple présentait ses nouveaux produits au Flint Center de Cupertino en Californie. Dans le cadre de cet évènement, le groupe irlandais U2 a surpris en annonçant la mise en ligne gratuite de son album via la plateforme de téléchargement d’Apple.

 

U2-will-be-at-Apple-Keynote

 

Pour leur 13ème album, à l’heure où les disques ne se vendent plus, le groupe de rock irlandais U2 a trouvé une façon originale de faire face au problème : mettre toutes les chansons de l’album en ligne gratuitement sur la plateforme de téléchargement iTunes. L’album y est librement téléchargeable jusqu’au 13 décembre.

On pourrait tirer son chapeau pour ce coup de pub phénoménal – à la fois pour le groupe et pour la marque – mais cette opération semble provoquer un retour de flammes sur internet.

Environs 500 millions d’utilisateurs d’iTunes dans 119 pays ont eu la surprise de trouver le disque dans leur bibliothèque musicale, sans pourtant avoir fait quoique ce soit pour le télécharger. Et le problème qui a enflammé la toile ces dernières 24 heures semble bien venir de cette invasion de l’espace virtuel des internautes.

Un certain nombre d’utilisateurs se sont plaint de ne pas vouloir que le disque encombre leur espace de stockage virtuel. Il est en effet pour l’heure impossible de supprimer ces chansons. S’il est certain que les techniciens du géant de l’informatique vont très vite régler le problème, il est néanmoins symptomatique d’une stratégie d’invasion marketing peu respectueuse des consommateurs, inélégante et très contestable.

En ce qui concerne U2, l’idée que des millionnaires offrent leur disque – ou vous l’imposent, selon – a été considérée par beaucoup comme une étape supplémentaire dans la dévaluation de la musique. D »autant que ce « don » a été en réalité généreusement rémunéré par Apple.

Le rappeur Jay-Z avait déjà offert un album à un million d’exemplaires en 2013 (Magna Carta Holy Grail) aux utilisateurs de smartphones Samsung. Il avait néanmoins laissé le choix au public en soumettant le téléchargement du disque à une application en opt-in.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

*