Une majorité fragile pour le centre-gauche en Suède

Une majorité fragile pour le centre-gauche en Suède

Les élections législatives tenues le dimanche 14 Septembre en Suède se sont soldées par une victoire de l’opposition. Il semble que les Suédois aient, par ce vote, exprimé un ras-le-bol quant aux politiques d’austérité et à la baisse des aides sociales opérée par le centre-droit de Fredrik Reinfeldt.

 

2014-09-15T091856Z_1007200002_LYNXMPEA8E04R_RTROPTP_3_OFRWR-SUEDE-ELECTIONS-LOFVEN

 

Il appartient désormais à Stefan Löfven, ancien ouvrier et syndicaliste, de former un nouveau gouvernement. Les sociaux-démocrates ont obtenu 31,3% des voies, un score historiquement bas dans l’histoire du parti. Ils ont d’ores et déjà confirmé leur alliance avec les écologistes et le parti de gauche ce qui les porte à 43,7% des suffrages.

L’absence de majorité absolue fait peser le risque de stagnation politique sur l’un des pays les mieux portants de l’UE. Une solution pour le nouveau gouvernement serait d’aller chercher des soutiens au sein de la majorité sortante qui dispose encore de 124 sièges.

L’autre fait majeur de cette élection est la forte progression de l’extrême droite. En effet, le parti démocrate suédois a obtenu 12,9% des voies (contre 5,7% il y a quatre ans). Toute alliance avec ce parti a néanmoins été écartée par les sociaux-démocrates. Le parti d’extrême droite devient ainsi le troisième parti du pays, bien que les sept autres forces présentes au Riksdag aient fait le choix de l’ostraciser.

Leur leader, Jimmie Akesson, a déclaré à ce propos : « Nous sommes tout à fait les maîtres du jeu maintenant […]. Il faut gouverner ce pays, et ce sera difficile s’ils ne sont pas prêts à nous parler. »

Cette situation n’est pas sans rappeler une tendance déjà claire lors des élections européennes, avec une percée impressionnante des partis nationalistes. (Rappelons, par exemple, que le front national a obtenu 24,8% des voies en France, UKIP 27,5% au Royaume Uni et le parti populiste 26,7% des voies au Danemark).

Laisser un commentaire

*