Une entrée en bourse historique pour l’entreprise chinoise Alibaba

Le record de 22,1 milliards détenu par la Banque agricole de Chine, cotée à Hongkong depuis 2010, est tombé. En réalisant 25 milliards de bénéfices, le géant chinois Alibaba va réaliser l’entrée en bourse de tous les superlatifs. Sous le symbole « BABA » le premier site de commerce en ligne chinois a fait son baptême boursier vendredi vers 15h30, heure de Paris.

 

CHINA-INTERNET-ALIBABA

 

Avec une action dont le prix est situé à 68 dollars sur le New York Stock Exchange, le groupe se valorise à 168 milliards de dollars, soit un montant supérieur à ses concurrents américains Amazon et eBay.

Alibaba est un mastodonte du commerce en ligne. Son histoire a de quoi faire rêver : elle commence en 1999, lorsqu’un ancien professeur d’anglais – Ma Yun en chinois, Jack Ma pour les Occidentaux – disposant d’un capital de tout juste 60.000 dollars, décide malgré les réticences du gouvernement chinois de se lancer dans l’aventure du commerce en ligne. Il s’agit aujourd’hui du premier et du plus important groupe d’e-commerce en Chine, avec plusieurs centaines de millions d’utilisateurs.

Alibaba a choisi la Bourse de New York car la place de Hongkong est régie par le principe « un actionnaire = un vote. » En allant aux Etats-Unis – où une telle règle n’a pas cours – Jack Ma pourra introduire sa société en bourse tout en gardant la main sur la nomination des futurs dirigeants.

Il reste néanmoins un risque pour Alibaba : d’être victime de l’effet soufflé qui avait suivi l’entrée en bourse de Facebook. Mark Zuckerberg, le patron et fondateur du réseau social, avait levé un peu plus de 16 milliards de dollars, mais, dans les quinze jours qui avaient suivi, le cours avait perdu jusqu’à 24%.

Laisser un commentaire

*