La politique russe des hydrocarbures : diviser pour mieux régner

Joëlle Stolz, correspondante du journal le Monde à Vienne analyse les raisons de la soudaine rupture dans l’approvisionnement de l’Ukraine en gaz Hongrois.

 

30087_gazpromune

 

En effet, quelques jours après la visite d’Alexeï Miller, parton du géant des hydrocarbures russe Gazprom, les compagnies hongroises ont cessé de fournir du gaz aux ukrainiens.

Cela s’inscrit dans le cadre des négociations tendues entre prorusses et ukrainiens après le changement de régime, les conflits avec les séparatistes de l’Est du pays et les rapprochements avec l’UE qui Moscou voit d’un mauvais œil. Le gaz russe est appelé à jouer un rôle crucial dans ce conflit, l’Ukraine ayant besoin de 5 milliards de mètres cubes pour passer l’hiver.

Budapest, elle-même largement dépendante de la production russe en énergies fossiles, se désolidarise ainsi de l’UE, qui appel à soutenir l’Ukraine par tous les moyens. Cela atteste de la volonté de plus en plus manifeste du premier ministre Viktor Orban de s’éloigner de la ligne politique européenne pour se rapprocher de la Russie.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire la tribune du 29/09 de Joëlle Stolz sur le site lemonde.fr en suivant ce lien :

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/09/29/la-hongrie-interrompt-ses-livraisons-de-gaz-russe-a-l-ukraine_4496373_3214.html

 

Laisser un commentaire

*