La Suède lance une opération de recherche majeure après la détection d’une activité sous-marine étrangère inconnue

Dans la baie de Stockholm, à près de 50 km de la capitale, l’armée suédoise à détecté une activité sous-marine suspecte vendredi soir dernier. S’en est suivi un déploiement militaire massif pour une des plus importantes missions de recherche depuis la guerre froide ce week-end ainsi que lundi.

 

4942245

 

200 hommes, des bateaux furtifs, des dragueurs de mines et des hélicoptères ont été dépêchés dans l’archipel de Stockholm samedi 18 octobre après la détection d’une activité sous-marine étrangère et la captation de messages radio. « Nous ne savons pas exactement de quoi il s’agit et on doit d’abord savoir avant tout », a admis ce lundi le premier ministre suédois Stefan Löfven.

Un blocus de 10 km a été imposé par l’armée aux navires civils sur une zone de la mer Baltique allant de l’île de Möja au nord à celle de Ornö. Une photo amateur montre un engin entouré d’ondulations blanches, et bien que floue, le témoin parle d’un petit sous marin, hypothèse retenue par l’armée suédoise. « Cela pourrait être un sous-marin, ou un petit sous-marin. Cela pourrait être des plongeurs utilisant une sorte de véhicule sous-marin ressemblant à un cyclomoteur » selon le contre-amiral Anders Grenstad, parlant durant une conférence de presse avant-hier.

Si l’armée est restée discrète quand à cet incident, la presse locale à avancé qu’il pourrait s’agir d’un sous marin russe en difficulté. En effet, l’armée a intercepté un message radio en russe sur une fréquence d’urgence. D’autres échanges cryptés, ont été interceptés depuis le début des recherches. Ils étaient adressés au quartier général de la flotte russe de la Baltique,dans l’ enclave russe de Kaliningrad.

La Russie a immédiatement démenti la présence d’un sous-marin dans les eaux territoriales suédoises. Moscou a parlé de la présence d’un sous marin des Pays-Bas qui effectuait un exercice dans la région. Les Pays-Bas démentent eux aussi, avançant que leur bâtiment a participé à un exercice avec le soutien des suédois, mais qu’il a quitté la zone mardi. Le dernier déploiement de ce type remonte à 1983.

Laisser un commentaire

*