Oscar Pistorius condamné à 5 ans de prison ferme pour « homicide involontaire »

L’athlète d’athlétisme Oscar Pistorius, reconnu coupable par la justice de l’homicide involontaire de sa petite amie en 2013, a été condamné ce mardi 21 octobre à cinq ans de prison. Le procès hautement médiatisé a duré près de huit mois déclanchant des passions en Afrique du Sud et dans le reste du monde.

 

140407093926-01-pistorius-0407-horizontal-gallery

 

Il avait reconnu coupable, en février 2013 du meurtre, à l’arme à feu de sa petite amie. Le procureur avait requis dix ans de prison ferme à l’encontre du champion paralympique de 27 ans – il est amputé des deux jambes.

Oscar Pistorius a également été condamné à trois ans avec sursis pour usage d’arme à feu. Il a été immédiatement écroué à l’issue de l’audience après l’annonce qu’il ne ferait pas appel de cette décision.

La défense, mettant en avant son handicap, alléguant qu’Oscar Pistorius n’avait pas voulu la mort de sa compagne et qu’il avait déjà été suffisamment puni par l’épreuve morale, sa ruine financière et le coup d’arrêt à sa carrière sportive. Elle demandait une peine d’arrêts domiciliaires assortie d’un travail d’intérêt général, solution écartée par la justice.

La juge sud-africaine chargée de l’affaire, Thokozile Masipa, a méticuleusement détaillé et motivé son jugement. « Une peine non carcérale enverrait un mauvais message à la société, mais par ailleurs, une longue peine d’incarcération ne serait pas appropriée non plus. » La juge a ainsi pris en compte la gravité de la faute, mais également la personnalité et le handicap de l’accusé.

C’est l’oncle du champion qui s’est adressé à la presse : « le tribunal a maintenant rendu son jugement et sa sentence, et nous acceptons le jugement. Oscar saisira cette opportunité pour payer sa dette à la société. Ça a été une période terriblement difficile et douloureuse pour tous les gens impliqués, la famille Steenkamp, notre famille. » La famille de la victime s’est, elle dite « satisfaite » de la peine.

 

Laisser un commentaire

*