Égypte : État d’urgence dans le Sinaï après un attentat meurtrier contre l’armée

Le président Abdel Fattah al-Sissi a déclaré l’état d’urgence pour les trois prochains mois dans une partie du Sinaï égyptien. Cette décision a été prise en réaction à une attaque suicide à la voiture piégée qui a fait au moins trente morts et 29 blessés. Toutes les victimes sont des militaires.

 

6548510-egypte-attentat-devant-un-batiment-militaire

 

L’attaque de ce vendredi est l’attentat le plus meurtrier en Égypte depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi, en juillet 2013. Elle a visé un barrage militaire au nord-ouest d’Al-Arich, le chef-lieu de la province du Nord-Sinaï.

A peine quelques heures plus tard, à al-Arich, trois autres soldats ont été tués à un poste de contrôle sur lequel des assaillants ont ouvert le feu. “Il a fallu des fonds étrangers pour pouvoir exécuter une telle opération contre l’armée égyptienne. (…) L’objectif est de casser l’Egypte, de casser la volonté de l’armée égyptienne qui est la colonne vertébrale du pays”, a lancé le président al-Sissi. Parmi les blessés se trouvaient un haut responsable de l’armée et cinq officiers.

L’Égypte est le théâtre d’une vague d’attentats depuis que l’armée à évincé Mohamed Morsi. Le nouveau pouvoir mène contre un répression musclée contre ses partisans depuis qu’elle a repris le pouvoir. Les attaques sont principalement revendiquées un groupe djihadistes – Ansar Beït al-Maqdess (Les Partisans de Jérusalem, en arabe) – qui dit agir en représailles à ces répressions.

« L’armée et la police prendront toutes les mesures nécessaires pour faire face aux dangers du terrorisme et à son financement, préserver la sécurité dans la région (…) et protéger les vies des citoyens » selon le décret présidentiel qui prévoit également un couvre-feu.

 

Laisser un commentaire

*