19 soldats tués : la Libye s’enfonce un peu plus dans le chaos

19 soldats tués : la Libye s’enfonce un peu plus dans le chaos

Trois ans après la chute de Mouammar Kadhafi, la Libye est plongée dans le chaos. Déchirée politiquement, les zones sous contrôle des milices sont de plus en plus nombreuses et une grande offensive qui a fait au moins 19 morts dans l’armée régulière a été lancée par les islamistes de Fajr Libya dans la région du « croissant pétrolier ».

La Libye en proie au chaos 

Qui pourra sauver la Libye des démons qui secouent le pays avec une violence toujours plus forte ? Malgré le soutien politique et matériel des Occidentaux, le gouvernement légal d’Abdallah al-Thani perd de son influence et laisse bien malgré lui des régions entières en dehors de son contrôle. La principale menace est constituée des milices islamistes regroupées sous la bannière de Fajr Libya (qui signifie « Aube de la Libye »).

La poursuite des objectifs militaires et territoriaux des groupes rebelles passe par une sécurisation des sources de financement. C’est ainsi que s’explique l’offensive déclenchée contre le terminal pétrolier d’al-Sedra, lequel a pris feu après le tir d’une roquette. Le contrôle du « croissant pétrolier » (Ras Lanouf, Brega et al-Sedra) est vital pour tous les acteurs du spectacle macabre qui se joue depuis trois ans sur le sol libyen.

Dix-neuf soldats ont été tués alors qu’une quinzaine d’hommes auraient également perdu la vie dans la région de Syrte aux abords d’une centrale électrique dont ils avaient la surveillance. Le pays devient incontrôlable, et fait le jeu de Daech qui y a installé des camps d’entraînement. La mission de la coalition qui a chassé Mouammar Kadhafi n’est donc pas terminée, même si les engagements militaires directs se font toujours attendre.

 

 

Laisser un commentaire

*