Le drapeau palestinien bientôt hissé au siège de l’ONU

Le drapeau palestinien bientôt hissé au siège de l’ONU

L’assemblée générale des Nations unies a autorisé ce jeudi la Palestine à hisser ses couleurs au siège de l’ONU à New-York. Un geste diplomatique hautement symbolique dans la démarche globale de reconnaissance d’un Etat palestinien.

Via une résolution adoptée par 119 voix pour, huit contre et 45 abstentions sur les 193 pays membres de l’ONU, la Palestine s’est vu octroyer le droit de faire flotter sa bannière au siège de l’ONU à New-York. A savoir, les Etats-Unis, Israël, l’Australie et le Canada ont voté en défaveur de cette résolution.

Pour l’ambassadrice américaine à l’ONU, Samantha Power., ce geste ne remplacerait pas la tenue de pourparlers entre Israéliens et Palestiniens en vue de la paix dans la région. De son côté, l’ambassadeur israélien a affirmé que ce geste était « vide de sens » et ne transformait aucunement la Palestine en un Etat.

Les Européens ont dans l’ensemble tenu une position commune, même si l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche, la Finlande, les Pays-Bas et Chypre se sont abstenues. La France a voté pour, tout comme la Suède.

La Suisse s’est abstenue, réaffirmant son éternelle « neutralité ». Le Département fédéral des affaires étrangères helvètes a rappelé que lorsqu’elle avait acquis le statut d’observateur au sein de l’ONU, le pays n’avait pas hissé ses couleurs au siège de l’ONU. Néanmoins, le pays affirme respecter l’avis des autres membres au sujet du drapeau.

Pour sa part, l’ambassadeur pour la France a salué l’adoption de cette résolution, un événement hautement symbolique pour dans le processus de reconnaissance de Palestine en tant qu’Etat, « une lueur d’espoir », au moment où les discussions pour les paix sont au point mort, et où Israël continue sa « colonisation légale de la Cisjordanie ».

La nouvelle résolution autorise les Etats non membres de l’organisation ayant le statut d’observateur à hisser leurs couleurs au siège et dans les bureaux des Nations unis à la suite des pays membres. A l’heure actuelle, la Palestine a ce statut, au même titre que le Vatican.

Mahmoud Abbas à New-York fin septembre

L’ONU dispose désormais de 20 jours pour faire flotter le drapeau palestinien depuis son fronton. Et ce dernier sera peut-être hissé lors de la future visite du président palestinien Mahmoud Abbas à la fin du mois. Le numéro un palestinien a été convié à la prochaine session annuelle de l’assemblée générale, ainsi qu’à un sommet sur le développement durable.

Laisser un commentaire

*