Syrie : l’accord américano-russe qui peut tout changer

Syrie : l’accord américano-russe qui peut tout changer

La conseillère du président Bachar al-Assad a confié à l’agence officielle Sana qu’un accord de coopération entre Washington et Moscou visant à régler le conflit syrien a été conclu.

Un protocole d’accord aurait donc été conclu entre la Russie et les Etats-Unis afin de trouver une solution au conflit en Syrie, a affirmé Boussaïna Chaabane à la télévision syrienne. Washington aurait formellement admis le caractère essentiel d’un soutien russe dans la résolution de la situation, le pays disposant, selon elle, d’une meilleure expertise de la région en crise.

Près de 240.000 personnes ont perdu la vie et plusieurs millions d‘autres ont été forcées de quitter leur foyer depuis le début du conflit en mars 2011.

Boussaïna Chaabane fait état d’un nouvel état esprit dans le camp occidental, tandis qu’hier, le président français François Hollande demandait la tenue d’un nouveau sommet exceptionnel de l’ONU à propos de la situation en Syrie, après ceux de juin 2012 et février 2014 (Genève I et II).

Ces concertations internationales ont pour le moment principalement échoué en raison de points de désaccord au sujet du maintien du régime de Bachar al-Assad, soutenu depuis le début du conflit par Moscou et Téhéran.

Nouvelle concertation à prévoir ?

François Hollande s’exprimait à la suite d’un entretien avec le Premier ministre britannique David Cameron et dont la thématique principale portait sur la nécessité de relancer le processus politique en Syrie, alors même qu’al-Assad recevait un soutien en matériel militaire arrivé de Russie – des avions de combat et de nouvelles armes -, afin à d’intensifier le combat contre l’Etat islamique (EI).

Angela Merkel a également appelé ce jeudi à renouer le dialogue avec le président syrien.

Boussaïna Chaabane a rappelé qu’aucune solution politique ne pourrait être trouvée en Syrie avant l’éradication du groupe extrémiste.

Laisser un commentaire

*