Afghanistan : attaquée dans une de ses bases, la police élimine 4 talibans

Afghanistan : attaquée dans une de ses bases, la police élimine 4 talibans

Les forces de police afghanes ont repoussé ce jeudi matin une offensive des talibans à l’encontre d’une de ses bases. Bilan : 5 morts, dont un soldat et quatre assaillants non loin de Kandahar, grande ville du Sud et berceau de la rébellion.

C’est aux aurores dans le district d’Arghandab, en périphérie de Kandahar, que l’attaque a eu lieu. Une première dans cette zone d’ordinaire très calme, qui n’avait jamais connu une offensive rebelle de cette ampleur, ce qui laisse désormais planer le doute au sujet d’un éventuel rapprochement du conflit des communautés urbaines.

En effet, les talibans sont d’habitude plus actifs dans les zones de campagne, même s’ils avaient réussi à tenir durant trois jours des positions dans la ville de Kunduz, une grande cité du Nord du pays, avant que l’armée et ses alliés de l’OTAN ne s’emploient à les chasser.

Selon Samim Khpalwak, porte-parole du gouverneur de la province de Kandahar, un kamikaze a fait sauter son véhicule au moyen d’explosifs jeudi matin à l’entrée du commissariat de police du district d’Arghandab, un bâtiment jouxtant une base militaire afghane. Il aura permis à une colonne d’insurgés d’envahir les lieux et tirer à vue, une tactique régulièrement utilisée par les talibans.

Quelques secondes après l’explosion, quatre insurgés ont réussi a entrer dans l’enceinte du bâtiment de police, après trente minutes d’échanges de tirs, ils ont été abattus. Un soldat a également été tué, a rapporté le porte-parole.

En guerre contre Kaboul et les Occidentaux

Le régime et ses soutiens occidentaux sont les cibles chroniques des attaques de talibans, depuis que ces derniers ont été chassés du pouvoir fin 2001.

Laisser un commentaire

*