Blue Origin réussit l’atterrissage d’une fusée

Blue Origin réussit l’atterrissage d’une fusée

La fusée New Shepard, projetée dans l’espace lundi 23 octobre, a pu réatterrir sur Terre d’elle-même intacte. Une première historique.

Un exploit à mettre au crédit de la compagnie Blue Origin, dont le patron n’est autre que le milliardaire fondateur d’Amazon Jeff Bezos. Lancée dans l’espace lundi, la petite fusée New Shepard a réussi à s’envoler à 100.5 km d’altitude avant de larguer une capsule redescendue grâce à un parachute, et de revenir de son propre chef au sol, intacte, aidée dans sa chute par des rétrofusées contrôlant la vitesse (jusqu’à 7km/h).

Ce succès est une première qui traduit une avancée énorme pour Blue Origin, qui caresse le doux rêve de développer le tourisme spatial en diminuant les coûts grâce au développement de lanceurs réutilisables.

Toutefois, il existe un véritable gouffre entre l’altitude de 100 km atteinte durant ce saut – considérée comme la frontière de l’espace – et les 400 km de distance de la station spatiale internationale par exemple, mais également des distances généralement parcourues durant les missions spatiales classiques.

En outre, la vitesse atteinte lors de ces missions est bien supérieure, le lanceur étant bien plus gros, ce qui augmente de facto la dangerosité d’un atterrissage. La compagnie SpaceX dirigée par Elon Musk (patron de Tesla), tente depuis plusieurs années ce genre de saut grandeur nature, sans connaître de succès pour le moment.

 

Laisser un commentaire

*