Corruption : la France a des progrès à faire

Corruption : la France a des progrès à faire

Les pays du Nord de l’Europe se classent sans surprise dans les premières places du classement de la corruption dans le monde établi par Transparency International. C’est dans cette région que l’on retrouve donc les pays les moins corrompus sur les 168 étudiés par l’ONG.

Le Danemark, la Finlande et la Suède trustent le podium, en obtenant tous des scores supérieurs à 90 sur 100.

Transparency International souligne toutefois que certaines sociétés originaires de ces pays sont mouillées dans des affaires de corruption ailleurs sur la planète. Le score final de chaque pays est donc à considérer avec précaution. Si un pays est donc corrompu, il peut l’être du fait des pratiques de sociétés étrangères pourtant blanches comme neiges dans leur pays d’origine. L’ONG indique par exemple que la société suédo-finlandaise TeliaSonera (détenue à 37% par l’Etat suédois) est accusée de corruption en Ouzbékistan…

Après les trois premiers pays, arrivent la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Norvège, la Suisse, Singapour, le Canada et ensuite, à égalité à la 10ème place, l’Allemagne, le Luxembourg et la Grande-Bretagne.

L’Hexagone en 23e position

La France est, quant à elle, loin d’être saine, arrivant à la 23e place de ce classement, avec le Chili, l’Estonie et les Emirats arabes unis, ayant obtenu un score de 70 sur 100. Il y a encore du chemin à faire pour rattraper le Qatar, l’Uruguay ou le Japon, tous devant l’Hexagone.

Laisser un commentaire

*