En Chine, des chercheurs créent des singes atteints d’un autisme sophistiqué

En Chine, des chercheurs créent des singes atteints d’un autisme sophistiqué

Des scientifiques chinois ont conçu des singes atteints d’autisme, porteurs d’un gène humain associé à ce trouble. Ils souhaitent ainsi ouvrir de nouvelles perspectives aux traitements thérapeutiques de cette affection encore mal cernée, indique la revue Nature ce lundi.

Ces singes transgéniques sont donc porteurs du gène lié à certaines formes d’autisme, ils présentent des comportements semblables à ceux des êtres humains atteints de cette affection, expliquent les chercheurs dans la revue britannique, faisant état de gestes répétitifs, d’état anxieux et d’anomalies dans l’interaction sociale.

Ces primates sont susceptibles d’être de meilleurs modèles d’étude pour ces affections complexes du spectre autistique que d’autres espèces animales disponibles, y compris les rongeurs, note également la revue scientifique.

Ces essais pourraient déboucher sur la mise au point de nouveaux protocoles thérapeutiques afin de traiter l’autisme chez l’homme, suggèrent les chercheurs.

Le modèle de primate est porteur du syndrome de la duplication du gène MECP2, un trouble du développement neurologique de l’enfant. Le travail des chercheurs consistera, une fois le problème de circuit lié aux troubles du comportement identifié, à tester des traitements jugés potentiellement adéquats sur ces singes transgéniques. La technique d’édition de gène pourrait également être employée, afin d’apporter les modifications souhaitées.

Le chercheur Zilong Qiu de l’Institut des neurosciences de Shanghai indique que les méthodes employées par lui et son équipe sont en conformité avec les normes éthiques internationales.

Une meilleure compréhension de ce trouble

Le Dr James Cusack, directeur de recherche de l’association Autistica, affirme pour sa part que cette « excellente » étude a créé un modèle d’autisme plus sophistiqué qui améliore la compréhension de ce trouble, et qui permettra éventuellement de mettre au point des traitements plus efficaces.

Laisser un commentaire

*