Le Pentagone tease les hackers

Le Pentagone tease les hackers

Le Pentagone a décidé d’ouvrir un concours afin de tester son système de défense contre les cyberattaques. Ouverts aux hackers de tous les niveaux, ce dernier a pour but de déceler d’éventuelles failles et donc de les résorber.

Une occasion rêvée pour tous ceux qui ont rêvé d’un jour pirater le Pentagone. Le département de la défense américaine a invité tous ceux qui le désirent à tenter de mettre à mal ses cyberdéfenses.

Intitulé « Hack the Pentagon », ce concours est ouvert à tous, mais certaines règles de sécurité doivent être suivies. Les participants doivent notamment être américains et leur profil devra être étudié au préalable.

Plusieurs de milliers de candidatures devraient être enregistrées, selon les chiffres avancés par le Pentagone, qui n’a pas encore totalement les modalités du concours (celui-ci pourrait impliquer des récompenses financières).

C’est en tout cas une première pour un organe du gouvernement fédéral, alors que dans le privé, la pratique est assez courante. De grands groupes comme United Continental Holdings sont déjà des spécialistes de ce genre d’initiatives.

L’objectif est de déceler les problèmes de sécurité, ou « failles », avant que ceux-ci ne soient découverts et exploités par les véritables hackers.

L’idée originale est à mettre au crédit du service de défense numérique (Defesne Digital Service ou DDS) du Pentagone, créé en novembre dernier en vue d’enrôler des experts en informatique venus des quatre coins du monde pour de brèves missions ciblées.

Laisser un commentaire

*