Présidentielle Autriche : l’extrême-droite au second tour

Présidentielle Autriche : l’extrême-droite au second tour

Les estimations du premier tour de la présidentielle autrichienne donnent les deux grands partis du pays perdants, au profit de l’extrême-droite…

Les deux principaux partis éjectés

Ce dimanche, l’extrême droite arrive amplement en tête des suffrages, lors de ce premier tour de l’élection présidentielle en Autriche, les deux grandes formations au pouvoir depuis 1945 étant court-circuitées d’emblée, selon des projections s’appuyant sur des résultats partiels et des sondages réalisés à la sortie des bureaux de vote.

Ainsi, Norbert Hofer, candidat du FPÖ, s’adjuge 36,7 % des voix et réalise le meilleur score de ce parti d’extrême droite depuis la Seconde Guerre mondiale lors d’une élection nationale dans le pays.

Ses poursuivants sont l’écologiste Alexander Van der Bellen, et la candidate indépendante Irmgard Griss, qui se disputent âprement la deuxième place, avec respectivement 19,7 % et 18,8 % des voix, selon ces estimations.

Le social-démocrate Rudolf Hundstorfer, candidat du SPÖ et le conservateur Andreas Khol, pour le ÖVP, sont eux hors-course, avec seulement 11,2 % des suffrages chacun.

Une défaite cuisante pour les deux principaux partis du pays qui sont conjointement à la tête du pays depuis 2008.

Le revers est d’autant plus cinglant pour le chancelier Werner Faymann, du parti SPÖ, et le vice-chancelier Reinhold Mitterlehner, pour l’ÖVP, qui ont chacun un mandat qui court jusqu’en 2018.

Laisser un commentaire

*