Le chef des talibans afghans tué lors d’un raid américain

Le chef des talibans afghans tué lors d’un raid américain

Le mollah Akhtar Mansour, chef des talibans afghans, est mort suite à raid américain au Pakistan, indique ce dimanche le gouvernement afghan, alors que les insurgés n’avaient rien déclaré au sujet de cette frappe.

La mort du mollah, annoncée par les autorités afghanes, porte un sérieux coup au groupe islamiste armé qui fait actuellement face à des mouvements d’éparpillement de ses troupes, dont certains ont déjà rejoint la branche afghane du groupe Etat Islamique (EI).

Mansour était à la tête des talibans depuis l’été 2015 après l’annonce surprise de la mort du mollah Omar, le fondateur des talibans en Afghanistan. Les services de renseignements afghans ont annoncé que le mollah Mansour avait connu la même fin, après un frappe de drone ce vendredi. Ce dernier était sous surveillance depuis un certain. Sa mort a ensuite été confirmée par le chef de l’exécutif afghan Abdullah Abdullah.

Ce dimanche, le site officiel des talibans ne faisait pourtant état d’aucune frappe menée contre leur leader. Leur porte-parole habituel, Zabiullah Moudjahid, demeure par ailleurs injoignable. Aucun communiqué n’a également été diffusé par les autorités pakistanaises.

Injoignable depuis samedi

Contacté par l’AFP, un membre de la « choura de Quetta », qui fait office de conseil de direction des talibans en Afghanistan, a déclaré que le mollah Mansour était injoignable depuis samedi. Il a précisé qu’il ne savait pas si quelque chose de grave lui était arrivé ou bien si ce dernier avait éteint son téléphone par peur d’une attaque.

Mise à jour du dimanche 22 mai 20:23

Laisser un commentaire

*