Barack Obama à Hiroshima en défenseur de la dénucléarisation

Barack Obama à Hiroshima en défenseur de la dénucléarisation

Barack Obama est le premier chef d’Etat américain en exercice à se rendre à Hiroshima, lieu du premier bombardement atomique de l’Histoire. Il a déposé vendredi une couronne de fleurs au Mémorial de la paix, un geste symbolisant l’alliance entre les Etats-Unis et le Japon et leur combat commun contre la dénucléarisation.

Aux côtés du Premier ministre japonais Shinzo Abe, Barack Obama a prononcé un discours à la mémoire des défunts, qui comptent notamment 100.000 hommes, femmes et enfants japonais, ainsi que des milliers de Coréens et des dizaines d’Américains qui avaient été faits prisonniers.

Il a ajouté que les nations avaient le devoir de « regarder l’Histoire en face », de sans cesse penser aux innocents tués, et de réfléchir aux moyens à mettre en œuvre afin que de telles atrocités ne se reproduisent plus.

Le président américain a également affirmé que des nations comme les Etats-Unis devaient avoir sortir de la logique de la peur, tout en allant vers un monde sans arsenal nucléaire.

La visite du président américain a suscité de vives polémiques, certains observateurs accusant Tokyo et Washington d’avoir des trous de mémoire, d’autres mentionnant la position ambiguë des Etats-Unis, qui utilisent bien trop souvent la dissuasion nucléaire d’un côté, en prônant les vertus d’un monde dénucléarisé.

 

Laisser un commentaire

*