Les prêts à la consommation atteignent un sommet

Les prêts à la consommation atteignent un sommet

Les banques offrent actuellement des propositions de crédit à la consommation à des taux très bas. Le montant des encours ne fait que croître, et profite ainsi au marché automobile.

Le plan de la BCE en bonne voie

L’affiche de la Banque Postale est parlante. Sur celle-ci, un couple, tout sourire, un brin dans la provoc’ même, posant devant une voiture flambant neuve. Dans sa campagne de publicité, la Poste propose un crédit à la consommation taux fixe de 3,49%, en assurant s’aligner sur de meilleures offres.

La politique monétaire mise en place par la BCE permet un tel phénomène. En effet, l’institution monétaire européenne a placé son taux directeur à zéro et prête de l’argent aux banques. Le montant des taux atteint un plancher historique, du jamais-vu.

Le pari de relancer l’inflation et la croissance serait-il sur le point d’être gagné par la BCE, comme l’a indiqué ce jeudi 2 juin son président Mario Draghi ? Probablement, si on porte l’attention sur la progression de l’encours des crédits à la consommation dans l’Hexagone.

Durant la période comprise entre mars 2014 et décembre 2014, cet encours avait progressé de 1,1 milliard d’euros, passant de 145,4 milliards d’euros à 146,5 milliards. Puis, il avait grimpé jusqu’à 151,8 milliards dans le courant de l’année 2015. Son plus haut niveau enregistré remonte encore à 2011, lorsqu’il représentait une manne financière de 150 milliards d’euros.

Laisser un commentaire

*