RD Congo : le principal opposant condamné à trois ans de prison ferme

RD Congo : le principal opposant condamné à trois ans de prison ferme

L’annonce du verdict vient de s’achever. Le principal opposant congolais Moïse Katumbi est donc condamné à 3 ans de prison pour spoliation immobilière, le rendant, pour l’instant, inéligible pour les futures élections présidentielles de la République démocratique du Congo.

Moïse Katumbi est également poursuivi pour atteinte à la sûreté de l’Etat et pour recrutement de mercenaires. Il est au final condamné pour une affaire de spoliation immobilière. Un ressortissant grec dénommé Alexander Stoupis lui reproche en effet d’avoir acheté illégalement un immeuble appartenant à sa mère au début des années 2000.

Pour sa défense, l’accusé a indiqué que le bien en question était la propriété de son frère depuis 1976. Selon Alexander Stoupis, Moïse Katumbi aurait acheté l’immeuble par l’intermédiaire de faux documents.

Moïse Katumbi est actuellement convalescent à Londres, il n’a donc pas pu assister à l’audience, et a été condamné par contumace. Les avocats de la défense ont dénoncé une partialité dans ce jugement du tribunal.

Son frère crie au complot

Pour sa part, le frère ainé de l’accusé, Raphaël Katebe Katoto a affirmé être bien le propriétaire de ce bien. Il a également fait l’objet d’une plainte, et a déclaré qu’il voyait dans cette affaire un complot destiné à mettre à mal la candidature de son frère.

Laisser un commentaire

*