Boris Johnson renonce à se présenter à la succession de David Cameron

Boris Johnson renonce à se présenter à la succession de David Cameron

En moins de 24 heures, le Royaume-Uni aura connu deux revirements d’ampleur dans la course à la succession de David Cameron, Premier ministre britannique démissionnaire. Après la candidature surprise du ministre pro-Brexit Michael Gove, l’ex-maire de Londres a annoncé, à la surprise générale, qu’il ne se briguerait pas le poste.

Deux coups de théâtre en deux heures

Le parti conservateur ne sait plus où donner de la tête, à la stupeur générale, Boris Johnson a annoncé son retrait à la course au leadership du pays en vue de remplacer David Cameron, numéro un des Tories et du Royaume-Uni.

Deux heures à peine après l’annonce de la candidature du ministre de la Justice Michael Gove, ancien bras droit de Johnson dans la campagne pro-Brexit, c’est désormais le populaire ex-maire de Londres qui se retire.

Certainement affecté par la candidature déclarée de Michael Gove, Boris Johnson a ménagé le suspens jusqu’au bout, mais a finalement décidé de prendre la porte de sortie. Achevant un discours sur son bilan à Londres, et sur la chance qu’avait le pays de sortir de l’Union européenne, le député au caractère bien trempé a semblé avoir modifié la fin de son discours à l’ultime minute.

Il a affirmé que le Royaume-Uni devait saisir cette opportunité pour briller sur la scène internationale, mais qu’au regard de la situation au Parlement, et après avoir consulté ses alliés, le candidat à la succession de David Cameron devait être une autre personne que lui.

Laisser un commentaire

*