Brexit : Manuel Valls veut séduire les entreprises étrangères

Brexit : Manuel Valls veut séduire les entreprises étrangères

Le Premier ministre français a ouvertement dragué les investisseurs étrangers lors d’une intervention au forum Paris Europlace, en annonçant notamment de nombreuses mesures destinées à renforcer l’attractivité de la Place financière de Paris.

Une capitale européenne pourra-t-elle damer le pion à Londres ? Au vu des déclarations de Manuel Valls, il semblerait que Paris tente sa chance. Le Premier ministre a effet indiqué vouloir profiter autant que possible du Brexit, en vue de replacer la Ville lumière dans la course. Une série de mesures devraient arriver, notamment fiscales, afin de rendre la Place de Paris plus que compétitive face à la City, œil pour œil.

Modification du régime des « impatriés »

Au sein de ces mesures figure une évolution du régime des « impatriés », qui devrait dorénavant permettre aux salariés arrivés de l’étranger de profiter de décomptes fiscaux. Les salariés étrangers pourront ainsi bénéficier de ce régime durant huit ans, contre cinq aujourd’hui, a annoncé Manuel Valls durant son intervention au forum Paris Europlace.

Les Britanniques ont décidé de quitter l’Union européenne par voie de référendum. Ce vote a porté un coup à la confiance des investisseurs étrangers. Les entreprises installées au Royaume-Uni se posent des questions, et la France a un coup à jouer, a indiqué le chef du gouvernement. Il a affirmé vouloir faire de l’Hexagone un pays disposant d’un cadre fiscal optimal afin d’accueillir encore plus d’entreprises, et redynamiser la place financière parisienne.

Laisser un commentaire

*