Mali : après de violents affrontements, retour au calme à Kidal

Mali : après de violents affrontements, retour au calme à Kidal

Le calme est revenu ce samedi en milieu de matinée à Kidal, dans le nord du Mali, après de violents affrontements qui ont eu lieu la veille entre combattants d’un groupe progouvernemental et l’ex-rébellion, a indiqué un élu local et des habitants.

Joint depuis Bamako ce samedi, l’élu local a affirmé vers 10H00 (locales et GMT) que de nouveaux affrontements avaient eu lieu ce vendredi matin. Cependant, le calme serait revenu, une information confirmée par plusieurs habitants également.

« Ce matin, il n’y a plus beaucoup de coups de feu », a expliqué un résident.

La veille au soir, un leader de l’ex-rébellion avait affirmé que beaucoup de combattants pro-gouvernement avaient péri dans ces affrontements, ainsi que trois ex-rebelles. Un habitant avait pour sa part mentionné la présence de dix morts parmi le groupe progouvernemental et cinq parmi les ex-rebelles

Ces combats ont engagé des membres du Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia), de la coalition pro-gouvernementale dite Plateforme, et des hommes du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), des ex-rebelles majoritairement touaregs venus du Nord.

Ces violents affrontements ont été confirmés ce vendredi soir par la Minusma, la Mission de l’ONU dans le pays, qui est présente à Kidal. La Mission humanitaire n’a cependant pas précisé qui avaient pris part à ces combats, indiquant simplement que ceux-ci étaient tous signataires d’un accord de paix conclu en mai-juin 2015 avec Bamako.

Laisser un commentaire

*