Migrants : toujours plus de morts en Méditerranée

Migrants : toujours plus de morts en Méditerranée

Bien que les arrivées de migrants en Grèce aient été considérablement réduites avec l’accord entre Bruxelles et Ankara conclu au printemps, la route de la Méditerranée centrale est redevenue la principale empruntée pour entrer sur le sol européen.

L’ONU a annoncé ce mercredi 26 octobre un nombre record de 3 800 morts en Méditerranée parmi ces migrants depuis le début de l’année 2016. Un bilan qui dépasse celui de l’année dernière, période durant laquelle 3 770 personnes avaient péri par les flots en tenant de rejoindre l’Europe.

William Spindler, le porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, a ainsi affirmé que le bilan pour l’année était « le plus élevé jamais enregistré » concernant les morts en mer.

Moins de candidats à la traversée

Un chiffre qui interpelle, alors que les migrants ont été mois nombreux à vouloir essayer la traversée cette année. En 2015, ils avaient été plus d’un million, contre 330 000 depuis le mois de janvier.

Depuis début 2016, ce sont en moyenne douze personnes qui périssent chaque jour en tenant de rejoindre l’Europe, et ce, malgré le travail fourni par les secouristes.

Laisser un commentaire

*