La vielle ville d’Alep reprise par l’armée du régime

La vielle ville d’Alep reprise par l’armée du régime

La bataille d’Alep s’intensifie. La grande ville du nord de la Syrie est divisée en deux depuis 2012, mais l’armée du régime affirme désormais avoir récupéré ses trois-quarts.

La vielle ville était également coupée en deux depuis 2012, avec à l’est l’armée de l’opposition et à l’ouest, les soldats du régime de Bachar al-Assad. Durant quatre ans, des affrontements ont eu lieu entre les deux camps, détruisant de nombreux bâtiments et monuments historiques.

L’ultime percée des forces d’al-Assad ouvre donc le champ jusqu’à l’ouest de la ville pour l’armée du régime.

Percée importante

Interrogé par RFI, Abou el Haythem el Hour, militant de l’opposition à Alep, explique que l’avancée des forces du régimes est énorme reprenant la Vieille ville et le district de Chaar, alors que des bombardements ont lieu à travers de nombreux endroits de la ville, même dans la campagne à l’ouest de la cité.

Désormais retranchées dans le quart sud-est de la ville, les forces rebelles sont désormais acculées sous les coups de feu de l’armée et des milices alliées.

Les civils continuent de fuir en masse la zone de conflit. L’OSDH inique que près de 80 000 habitants ont déserté la zone depuis le début de l’offensive de l’armée du régime. Si ce chiffre est avéré, cela voudrait dire qu’un tiers des habitants d’Alep ont fui.

Laisser un commentaire

*