Les chrétiens coptes d’Égypte fêtent Noël dans la peur

Les chrétiens coptes d’Égypte fêtent Noël dans la peur

Le choc de l’attentat du 11 décembre se fait encore sentir en Egypte, au sein de la communauté chrétienne copte, qui espère que rien ne viendra gâcher les célébrations de Noël.

L’attentat suicide revendiqué par l‘État islamique au Caire le 11 décembre dernier, en pleine célébration, avait fait 28 morts. Il subsiste une profonde crainte au sein de la minorité copte, la plus importante communauté chrétienne d’Orient.

Représentant pas moins de 10% des 92 millions d’Egyptiens, les coptes sont majoritairement orthodoxes.La fête de Noël dans cette minorité a lieu le 7 janvier, mais l’égorgement d’un marchand de vin issu de leur communauté d’Alexandrie fait craindre le pire.

Il n’y a pas « la joie de la fête », confie à l’AFP Marie Labib, une mère de famille de 47 ans, qui affirme ne pas avoir acheté de gâteau. Pour elle, impossible d’oublier les images de l’attentat, elle craint désormais chaque sortie du domicile d’un de ses enfants et a demandé à ses deux filles de dissimuler la croix qu’elles portent autour du cou, afin de ne pas être victime d’une éventuelle agression.

« Un défi à relever »

Interrogé également par l’AFP, Saïd Saadallah, un septuagénaire copte explique sentir que sa communauté a « un défi à relever ». Un autre copte, Adel Ishak, trentenaire, explique qu’il connaissait trois victimes des attentats de décembre, il confie craindre pour sa vie, mais il arrive à vaincre ce sentiment et continue de se rendre à l’église.

Laisser un commentaire

*