Nouvelle nuit de manifestation anti-corruption en Roumanie

Nouvelle nuit de manifestation anti-corruption en Roumanie

L’apaisement était loin d’être en vue ce vendredi en Roumanie, alors que la crise politique oppose des manifestants résolus à poursuivre leur combat et un gouvernement qui ne veut pas renoncer à son décret assouplissant la législation anti-corruption.

Un nombre record de manifestants

La contestation est encore vive place Victoriei, à Bucarest, endroit où siège le gouvernement. L’endroit a été choisi par les manifestants, qui s’apprêtaient ce vendredi à passer leur quatrième soirée à protester afin d’obtenir l’abrogation pure et simple du décret d’urgence qui pourrait être favorable à de nombreux élus et hommes d’affaires soupçonnés d’avilissement.

En place depuis un mois, le nouveau gouvernement social-démocrate n’a cessé d’affirmer qu’il souhaitait aller de l’avant avec cette révision pénale, mais les protestataires entendent continuer leur combat qui a pris des proportions historiques en Roumanie, pays qui a connu de nombreuses perturbations au niveau politique et mouvements de contestation depuis le retour de la démocratie il y a 27 ans.

Entre 200.000 et 300.000 personnes étaient descendues dans la rue pour manifester partout à travers le pays ce mercredi soir, un chiffre record depuis la fin du régime communiste de Ceausescu en 1989.

Laisser un commentaire

*