Le vice-président de Samsung écroué pour corruption

Le vice-président de Samsung écroué pour corruption

Le vice-président de Samsung Electronics, Lee Jae-yong, 48 ans, a été placé en détention provisoire ce vendredi 17 février après avoir été accusé d’avoir offert près de 37 millions d’euros de pots-de-vin à une proche de la présidente sud-coréenne, Park Geung-hye, en échange de services d’ordre politique.

Un choc pour le pays entier

Une détention qui est vécue comme un choc du côté du géant technologique, car Lee Jae-yong, fils du président de Samsung Lee Kun-hee, est pressenti depuis 2014 pour la reprise du poste de son père, qui est toujours alité après avoir fait une crise cardiaque.

Samsung est une entreprise extrêmement présente en Corée du Sud, si bien que le pays est parfois appelé « République de Samsung », du nom de cet immense conglomérat qui représente pas moins de 20% du PIB.

L’action Samsung perdait 2% en Bourse après cette nouvelle, tandis que le groupe annonçait de son côté qu’il allait faire au mieux afin de révéler la vérité lors du futur processus judiciaire.

Laisser un commentaire

*