Présidentielle : François Hollande dénonce l’organisation de primaires dans les partis de gouvernement

Présidentielle : François Hollande dénonce l’organisation de primaires dans les partis de gouvernement

Interviewé par le Point, François Hollande a dénoncé le processus des primaires, un moyen de détruire les partis de gouvernement en France, selon lui.

S’il est arrivé à devenir candidat pour l’élection présidentielle, et être élu par la suite, grâce à ce processus en 2012, le chef de l’Etat n’est plus favorable à ce mode de scrutin interne cinq années plus tard.

Dans un interview accordée au Point, le président français estime qu’il ne devrait plus y avoir de primaires dans les partis de gouvernement, indiquant que ce processus pourraient mettre fin à ce genre de parti en France.

Selon lui, les partis de gouvernement sont devenus fragiles, il est nécessaire qu’ils réussissent à retrouver une certaine stabilité, et non pas lancer de nouveaux candidats « à vau-l’eau, comme aurait dit le général de Gaulle », a-t-il estimé, faisant référence à la primaire des Républicains qui a donné lieu à une victoire de François Fillon ou bien celle organisé dans le camp socialiste, qui à propulsé Benoît Hamon candidat à la présidentielle pour le PS.

Le chef de l’Etat s’est également prononcé en défaveur d’une éventuelle participation d’un président en fonction à la primaire organisée par son parti. Une initiative qui serait totalement contradictoire avec la fonction.

« Je pensais qu’il n’y en aurait pas »

Pour rappel, François Hollande avait donné son feu vert quant à sa participation à une primaire socialiste s’il décidait de briguer un second mandat. « Je pensais qu’il n’y en aurait pas parce qu’elle n’avait pas lieu d’être », a-t-il confessé pour la première fois.

Laisser un commentaire

*