Tchad : l’ex-président Hissène Habré condamné à la prison à vie

Tchad : l’ex-président Hissène Habré condamné à la prison à vie

L’ancien président tchadien Hissène Habré, 74 ans, devrait purger sa peine au Sénégal ou dans un autre pays membre de l’union africaine.

La condamnation à perpétuité prononcée à l’encontre de l’ancien chef d’Etat tchadien Hissène Habré a donc été confirmé en appel à Dakar par Chambres africaines extraordinaires (CAE).

Hissène Habré a ainsi été condamné pour « crimes de guerre », « crimes contre l’humanité » et « crimes de torture » en appel, après avoir été une première fois condamné pour ces mêmes chefs d’accusation le 26 mai 2016.

La commission d’enquête tchadienne estime que la répression exercée par son régime durant ses années au pouvoir, de 1982 à 1990, a fait quelque 40 000 morts.

La création des Chambres africaines extraordinaires (CAE) est intervenue suite à un accord entre les pays de l’Union africaine et le Sénégal. Après sa chute en décembre 1990 par l’actuel président Idriss Déby, Hissène Habré s’était réfugié dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Une première historique

Ce procès marquera l’Histoire, c’est en effet le premier au monde dans lequel un ex-chef d’Etat se retrouve devant une juridiction d’un autre pays pour violations des droits de l’homme.

Le magistrat malien Wafi Ougadèye avait présidé la cour lors du procès en appel. Il avait notamment dispensé l’accusé d’être présent.

Hissène Habré est aujourd’hui âgé de 74 ans. Sa peine sera purgée au Sénégal ou dans un autre pays membre de l’Union Africaine.

Laisser un commentaire

*