Un nouveau type d’injection létale utilisée en Floride

Un nouveau type d’injection létale utilisée en Floride

L’Etat américain de Floride a procédé à sa première exécution depuis 18 mois, effectuée par injection d’un médicament encore jamais utilisé dans un mélange létal. Un cocktail censé remplacer le midazolam, un sédatif qui a soulevé une vive polémique dans le pays.

L’étomidate : un puissant agent anesthésiant

L’exécuté, Mark James Asay, accusé d’un double meurtre, est décédé peu après 18h22 dans le centre de détention de l’Etat de Floride, après avoir pris son dernier repas à 9h30 du matin. L’administration pénitentiaire a indiqué que Mark James Asay n’avait pas eu de dernières paroles.

Âgé de 53 ans, Mark James Asay a été exécuté suite à une condamnation pour les assassinats en 1987 de Robert Lee Booker et Robert McDowell, commis en Floride.

La porte-parole du département de l’administration pénitentiaire de Floride, Ashley Cook, a ainsi annoncé que son administration respectait la décision du tribunal ainsi que la loi, tout en précisant que la procédure d’injection avait été effectuée dans le respect de la dignité humaine.

Le nouveau cocktail létal utilisé lors de cette exécution est censé remplacer celui utilisant du midazolam, un sédatif auquel il est reproché de ne pas suffisamment plonger le condamné dans l’inconscience. Celui-ci a été remplacé par de l’étomidate.

Laisser un commentaire

*