L’Allemagne estime qu’Ankara retient douze de ses ressortissants « pour des raisons politiques »

L’Allemagne estime qu’Ankara retient douze de ses ressortissants « pour des raisons politiques »

Berlin dénonce des arrestations injustifiées. La Turquie retiendrait en effet 12 ressortissants allemands au total.

Le 31 août dernier, deux ressortissants allemands de plus ont été arrêtés en Turquie. Au total, Berlin considère dorénavant que la Turquie détient douze prisonniers politiques Allemands sur son sol.

Sur les douze détenus, quatre disposent de la double nationalité germano-turque, dont Deniz Yücel, célèbre correspondante du journal Die Welt qui a été arrêté après avoir été accusé de « propagande terroriste » et incitation à la haine. Celle-ci est enfermée depuis la fin du mois de février.

Des purges sans précédent

Berlin s’est insurgé contre ces arrestations, condamnant notamment l’ampleur des purges dans le pays suite à la tentative de coup d’État manqué de juillet 2016. Après cette tentative avortée, les autorités turques ont en effet procédé à l’arrestation de plus de 50 000 personnes.

Mais la divergence diplomatique ne s’arrête pas là. Les deux pays se sont écharpés également au sujet de la qualification de députés allemands de génocide quant aux massacres d’Arméniens dans l’empire ottoman du XXe siècle. Des satires du président Erdogan diffusées à la télévision allemande ont également été au cœur d’échanges tendus.

Laisser un commentaire

*