L’ONU craint « un exode supplémentaire » des Rohingyas

L’ONU craint « un exode supplémentaire » des Rohingyas

Les Nations unies ont évoqué ce vendredi 6 octobre un possible exode supplémentaire de réfugiés Rohingya musulmans du Myanmar vers le Bangladesh, six semaines après la plus rapide crise mondiale sur les réfugiés de l’histoire, a déclaré le chef de l’aide humanitaire de l’ONU.

Une crise-éclair

Quelque 515 000 Rohingya sont arrivés au Bangladesh depuis l’état de Rakhine (ouest), au Myanmar, après un mouvement de foule impressionnant qui a débuté après que la réponse brutale des forces de sécurité du Myanmar aux dernières attaques de militants Rohingya.

Les Nations unies ont dénoncé l’offensive militaire du Myanmar, la qualifiant de nettoyage ethnique, mais le Myanmar insiste sur le fait que ses forces armées luttent contre des « terroristes » qui ont tué des civils et brûlé des villages.

Les ONG affirment que plus de la moitié des 400 villages Rohingya du Nord de l’État de Rakhine ont été incendiés durant une campagne menée par les forces de sécurité du Myanmar et les milices bouddhistes destinée à expulser les musulmans.

Laisser un commentaire

*