Nicolas Hulot salue un compromis des États membres sur le climat

Nicolas Hulot salue un compromis des États membres sur le climat

Nicolas Hulot, ministre français de la Transition écologique, a salué ce vendredi 13 octobre les progrès effectués lors du dernier Conseil européen de l’environnement en faveur de la mise en application de l’Accord de Paris au sujet du réchauffement climatique.

Un premier pas important

Les 28 États membres de l’Union européenne étaient ainsi réunis la semaine dernière à Luxembourg pour étudier la mise en œuvre d’une nouvelle réglementation sur la répartition des efforts en matière de diminution des émissions de gaz à effet de serre. Au final, un consensus a été trouvé autour d’objectifs contraignants pour chaque État dans les domaines non pris en charge par le système européen de permis sur les émissions, comme le note le ministère français.

Dans ce communiqué, Nicolas Hulot affirme notamment que ce compromis est une bonne nouvelle qui traduit d’une détermination au niveau national d’un ajout des engagements définis lors de la COP21 au sein de la réglementation européenne, tandis que certains partenaires de la France préfèrent décrier et attaquer les politiques climatiques.

Le ministre ajoute que la France estime que l’Union européenne doit cependant faire plus, notamment car les objectifs définis lors de la COP21 ne sont pas suffisants pour permettre de contenir le réchauffement climatique en dessous des 2° Celsius.

Laisser un commentaire

*