Robert Mugabe ne sera finalement pas ambassadeur de l’OMS

Robert Mugabe ne sera finalement pas ambassadeur de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé d’annuler la nomination de Robert Mugabe, président du Zimbabwe, au poste d’ambassadeur de bonne volonté.

Une nomination qui aurait fait tâche

Ce dimanche 22 octobre, le directeur général de l’OMS, qui officiait auparavant au ministère éthiopien de la Santé, M. Tedros Adhanom Ghebreyesus, avait présenté une demande à Robert Mugabe, 93 ans, afin que celui-ci accepte une poste d’ambassadeur de bonne volonté pour aider à lutter contre les maladies non-transmissibles (attaques cardiaques ou asthme par exemple) dans l’ensemble des pays africains.

Alors que de nombreuses voix s’élèvent face à la fragilité actuelle du système de santé au Zimbabwe, cette nomination est au final apparue inappropriée, elle avait d’ailleurs suscité de nombreuses critiques dans le monde, et même au sein de l’OMS.

L’OMS avait dans un premier temps justifié cette probable nomination en soulignant les efforts zimbabwéens dans la lutte contre les maladies non-transmissibles et le tabagisme.

Laisser un commentaire

*