Vin : la production espagnole en chute de 20%

Vin : la production espagnole en chute de 20%

Avec les intempéries, la baisse des volumes dans le secteur viticole représente un véritable une problème… Qui pourrait toutefois être compensé par une hausse des prix.

Les viticulteurs espèrent une hausse des prix

En Espagne, le secteur viticole espère pratiquer une hausse des prix, alors que le pays souffre d’un manque dans la production cette année. Dans toute l’Europe, les conditions climatiques ont donné lieu à une importante chute des récoltes cet automne, et les producteurs explorent plusieurs pistes en vue d’ajuster leur marché, notamment la hausse des prix.

Angel Villafranca, responsable du secteur viticole des Coopératives agroalimentaires, explique que cette année, la production sera « très ajustée », avec un volume total estimé à 36 millions d’hectolitres, en chute de 20% par rapport à 2016. L’ensemble du territoire espagnol a souffert des intempéries, que cela soit à cause du gel et des grêlons au printemps dans le nord, ou bien de la sécheresse dans le sud.

Le vignoble espagnol représente aujourd’hui le premier au monde en terme de superficie, avec 1 million d’hectares actuellement exploités (2,6 milliards d’euros de valeur). Les grandes surfaces françaises sont d’ailleurs friandes du vin ibérique, achetant pas moins de 4,3 millions d’hectolitres de vin en vrac chaque année de l’autre côté des Pyrénées pour pouvoir ensuite l’étiqueter sur le sol français.

Laisser un commentaire

*