États-Unis : la crise des opiacés déclarée « urgence sanitaire publique »

États-Unis : la crise des opiacés déclarée « urgence sanitaire publique »

Le président américain a décidé de placer la crise de dépendance aux opiacés dans son pays au rang d’ « urgence sanitaire publique », promettant de lutter contre ce problème qui cause la mort d’environ 150 personnes par jour aux États-Unis.

Un fléau qui cause la mort de dizaines de milliers de personnes par an

Donald Trump avait à l’origine prévu de déclarer l’état d’ « urgence nationale » à propos de ce dossier, mais la Maison Blanche a au final opté pour l’état d’ « urgence sanitaire publique d’ampleur nationale », une terminologie plus adaptée pour répondre à cette crise des opiacés, stupéfiants qui cause des troubles addictifs et font des dizaines de milliers de victimes tous les ans dans le pays.

Le 45e président des États-Unis, le pays a les moyens de mettre fin à cette crise, selon son discours prononcé depuis la Maison Blanche en compagnie d’anciens toxicomanes, de parents de victimes et de médecins.

Il est essentiel, selon lui, de « libérer » les États-Unis de la « terrible affliction des abus de drogue », précisant que pour y arriver, il est nécessaire que les Américains travaillent ensemble.

Laisser un commentaire

*