Le président libanais espère le retour de son Premier ministre

Le président libanais espère le retour de son Premier ministre

Un appel a été lancé ce samedi 11 novembre par le président libanais Michel Aoun en direction de l’Arabie Saoudite, à qui il est demandé un éclaircissement sur les raisons qui entravent le retour sur le territoire libanais du Premier ministre Saad Hariri.

Disparition de Saad Hariri

Le retour au Liban de Saad Hariri, qui avait publiquement dénoncé l’emprise de l’Iran et du Hezbollah libanais sur les affaires intérieures libanaises, se fait toujours attendre.

En quittant ses fonctions, le 4 novembre dernier, le Premier ministre a plongé le pays dans une nouvelle crise politique. Une semaine après cette démission, le Premier ministre n’a toujours pas donné signe de vie.

Au Liban, le chef de l’Etat n’a toujours pas accepté la démission de son Premier ministre, et explique attendre son retour pour disposer d’un entretien avec lui.

Emmanuel Macron et son homologue libanais se sont par ailleurs entretenu au téléphone pour discuter des derniers développements au sujet de Saad Hariri, selon un communiqué de la présidence libanaise.

Le chef de l’Etat français a affirmé que Paris appelait au maintien de la stabilité au Liban, lançant à nouveau un appel pour la liberté totale des dirigeants politiques libanais vis-à-vis des mouvements.

Laisser un commentaire

*