Brexit : le gouvernement français souhaite attirer les traders londoniens

Brexit : le gouvernement français souhaite attirer les traders londoniens

Au lendemain de la désignation de la France comme pays hôte de l’Agence bancaire européenne, le gouvernement français s’est fixé comme objectif de renforcer la place financière parisienne afin d’attirer de nombreux traders.

Faire de Paris une place financière attractive

Le gouvernement français veut faire de Paris une place financière qui n’aura rien à envier à Londres afin d’attirer une partie du secteur financier britannique inquiétée par le Brexit.

Ce jeudi 23 novembre, l’Assemblée nationale a voté des mesures en vue d’un renfoncement des atouts de la place financière parisienne, prévoyant notamment que les indemnités légales de licenciement ne comprennent pas les bonus des traders.

Les députés ont adopté un amendement du gouvernement qui introduit l’exclusion des bonus de ces derniers de l’assiette de l’indemnité légale de licenciement, de même que dommages et intérêts qu’ils pourraient toucher devant les prud’hommes, selon les déclarations de Muriel Pénicaud, ministre du Travail.

Laisser un commentaire

*