La Corée du Nord sanctionnée pour la troisième fois cette année

La Corée du Nord sanctionnée pour la troisième fois cette année

À peine un mois après le dernier tir de missile balistique intercontinental nord-coréen, le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé de voter une nouvelle sanction à l’encontre du régime de Pyongyang : la réduction des exportations de pétrole.

Réduction des exportations de pétrole

Ce vendredi 22 décembre, le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé de renforcer la pression sur le régime nord-coréen, adoptant à l’unanimité de nouvelles sanctions économiques contre ce pays, à peine un mois après l’ultime tir de missile balistique intercontinental procédé par la Corée du Nord.

À l’initiative de cette sanction, les Etats-Unis ont indiqué être satisfaits du soutien de l’ensemble des membres du Conseil de sécurité de l’ONU, notamment la Chine et la Russie, partenaires commerciaux de longue date de la Corée du Nord.

Le vote de Pékin et Moscou a réussi à être sécurisé grâce à un changement de formulation de dernière minute. L’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a déclaré que le Conseil de sécurité avait fait preuve d’unité et que ces sanctions traduisaient de l’ « indignation internationale » à l’égard des actions de la Corée du Nord.

Ce troisième volet de sanctions depuis le début de l’année concernera les exportations de pétrole vers la Corée du Nord, qui seront désormais limitées à 4 millions de barils par an.

Laisser un commentaire

*