Le mur de Trump ne sera pas payé par le Mexique

Le mur de Trump ne sera pas payé par le Mexique

18 milliards de dollars, soit 15,4 milliards d’euros environ. C’est le total estimé par l’administration Trump en vue de la construction du mur frontalier entre le Mexique et les Etats-Unis.

Un mur devenu plus petit et plus cher

Selon le projet de plan présenté par la Maison Blanche au Congrès américain, une tranche de 505 kilomètres devrait être érigée d’ici à septembre 2027, ce qui porterait la longueur totale de l’édifice, selon le Wall Street Journal, à 1 552 kilomètres, soit approximativement la moitié de la frontière.

Mais ce projet devrait aussi comprendre le remplacement 651 kilomètres de barrières déjà existantes, ou bien la pose d’une seconde rangée de barbelés.

Ce projet, qui constitue la proposition phare de la campagne de Donald Trump en 2017, n’en fini plus de perdre de l’envergure. Quartz rappelait en juillet dernier que Trump annonçait un mur mesurant entre 1 448 et 1 127 kilomètres. Une baisse remarquable lorsque l’on compare aux chiffres prévus en début d’année par le ministère de l’Intérieur américain (au moins 2 050 kilomètres de mur).

Le budget total estimé s’est quant à lui envolé, l’équipe de Donald Trump estimait en février avoir besoin de 21,6 milliards de dollars pour construire ces 2 050 kilomètres, soit environ 8,6 millions de dollars par kilomètres. Aujourd’hui, on est plus proche de 15 millions de dollars par kilomètre, qui ne seront visiblement pas payés par le Mexique, cette autre promesse semblant aussi être passée à la trappe.

Laisser un commentaire

*