Trump n’inaugurera pas la nouvelle ambassade américaine de Londres

Trump n’inaugurera pas la nouvelle ambassade américaine de Londres

La nouvelle ambassade américaine à Londres est pour le moment boudée par le président Donald Trump, qui a refusé d’être présent lors de son inauguration.

Le bâtiment moderne, résultat d’un projet colossal entamé il y a plus de dix ans, a été construit pour permettre, entre autres, d’améliorer l’accueil du public et la sécurité des personnes.

L’idée d’une nouvelle enceinte plus moderne, sécurisée et fonctionnelle a été lancée sous l’administration de Georges W.Bush en 2006, par le Département d’État américain.

Selon Louis Susman, ancien ambassadeur des États-Unis au Royaume-Uni, l’ancien bâtiment, situé à proximité de Hyde Park était jugée trop encombrée et ne pouvait apporter un niveau de sécurité suffisant.

Toutefois, trouver un emplacement pour construire une nouvelle enceinte n’est pas chose aisée dans l’hypercentre londonien, en octobre 2008, les autorités américaines arrêtant alors leur choix sur un terrain de près de deux hectares à Nine Elms, un quartier du sud de la ville.

Bien que ce quartier soit en pleine régénération, non loin du Parlement, il est sur le mauvais côté de la Tamise. Pour Peter Rees, ex-responsable de l’urbanisme pour la City de Londres, la situation s’apparente à un « déménagement de l’Upper East Side à New York vers le New Jersey ».

Laisser un commentaire

*