Le service national devrait bel et bien voir le jour

Le service national devrait bel et bien voir le jour

Le président Emmanuel Macron a indiqué lors de ses vœux aux armées que sa promesse de s’engager en faveur du service national sera tenue.

Promesse de campagne tenue

Six mois après la démission retentissante du chef d’état-major des armées Pierre de Villiers, Emmanuel Macron a indiqué ce vendredi 19 janvier, lors de ses vœux aux armées, que sa promesse de campagne de mettre en place le service national universel sera tenue.

Une promesse qui coûtera cher, selon le Sénat, la mise en place du service national universel devrait coûter jusqu’à 30 milliards d’euros sur l’ensemble du quinquennat. Pour sa part, Emmanuel Macron avait estimé son coût entre 2 et 3 milliards d’euros par an sur le quinquennat, après un investissement initial massif.

La forme que devrait prendre ce service national remis au goût du jour n’a pas encore été bien définie. Mais d’après Le Parisien, il devrait durer un mois et être encadré par des militaires. Des « gestes qui sauvent » seront enseignés, notamment certains essentiels en cas d’attentat ou catastrophe naturelle.

Laisser un commentaire

*