Des Allemands font campagne pour la construction d’un mémorial aux victimes du communisme

Des Allemands font campagne pour la construction d’un mémorial aux victimes du communisme

La campagne visant à ériger un mémorial à Berlin pour les prisonniers politiques qui ont souffert sous le gouvernement communiste de l’Allemagne de l’Est a fait un premier pas au Parlement.

La chute du mur bientôt célébrée

Deux députés – le social-démocrate Siegmund Ehrmann et le chrétien-démocrate Marco Wanderwitz – affirment qu’ils « travaillent dur en coulisses » pour qu’une résolution parlementaire soit adoptée cette année afin d’approuver la construction d’un monument, a rapporté la radio publique allemande Deutsche Welle.

Certains Berlinois prévoient de célébrer le 6 février prochain le fait que le mur de Berlin, qui a divisé la ville pendant 10 316 jours, aura été enlevé à cette date exactement aussi longtemps qu’il est resté debout.

L’ancien siège de la Stasi et la prison de Hohenschoenhausen, tous deux situés dans la banlieue de Lichtenberg, sont maintenant des musées, mais l’Union des associations de victimes de la tyrannie communiste fait pression depuis une décennie pour ériger un monument commémoratif à Spreebogen, non loin du siège du gouvernement.

Laisser un commentaire

*