Daimler présente des excuses à la Chine après avoir cité le Dalaï Lama

Daimler présente des excuses à la Chine après avoir cité le Dalaï Lama

Daimler a présenté ses excuses pour la seconde fois à la Chine après que sa filiale, Mercedes-Benz, ait cité le Dalaï Lama dans un post Instagram publié ce lundi 5 février.

« Vous deviendrez plus ouvert »

Le groupe automobile s’est d’abord excusé pour un poste diffusé ce mardi sur Weibo, la version chinoise de Twitter.

La Chine considère en effet le leader spirituel tibétain de la région autonome comme une menace séparatiste.

L’annonce de Mercedes montrait ainsi une voiture avec le slogan : « Regardez les situations sous tous les angles, et vous deviendrez plus ouvert. »

 

Instagram est bloqué en Chine, mais le post a été republié par des internautes chinois, avant de faire la une de nombreux médias nationaux.

L’agence de presse officielle chinoise, Xinhua, a déclaré que le constructeur automobile allemand avait écrit à l’ambassadeur de Chine en Allemagne pour lui présenter ses sincères excuses.

Selon Xinhua, la lettre déclare que Daimler n’avait aucune intention de mettre en doute la souveraineté de Pékin sur le Tibet et n’offrirait « aucun soutien ou aucune assistance à quiconque subvertit ou tente intentionnellement de subvertir la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Chine ».

« Daimler regrette profondément la douleur et le chagrin que son erreur négligente et insensible a causé au peuple chinois. Daimler reconnaît pleinement et sans réserve la gravité de la situation qu’elle a causé et s’excuse sincèrement », est-il également possible de lire dans cette lettre.

Laisser un commentaire

*