Theresa May met en garde ses partenaires européens au sujet de la menace russe

Theresa May met en garde ses partenaires européens au sujet de la menace russe

Theresa May a affirmé lors de son arrivée à Bruxelles ce jeudi qu’elle confierait à ses partenaires européens que « la menace russe » ne respectait pas les frontières.

Une stratégie d’agression

La Première ministre britannique a déclaré que l’attaque à l’agent neurotoxique qui a eu lieu à Salisbury, en Grande-Bretagne, « faisait partie d’un schéma d’agression de la Russie contre l’Europe ».

Elle a également déclaré qu’elle fera de l’engagement du Royaume-Uni en faveur de la sécurité européenne une de ses priorités, même après son départ du bloc prévu en mars 2019.

Les dirigeants européens doivent également décider s’ils acceptent ou non les conditions d’une période de transition de 21 mois pour le Brexit.

Theresa May, qui n’était pas présente lorsque les autres dirigeants européens ont discuté du Brexit ce vendredi 23 mars, a informé ses homologues la veille sur l’empoisonnement de l’ancien espion russe Sergei Skripal et de sa fille à Salisbury.

Le Conseil européen devrait adopter des conclusions condamnant l’attaque, dont le gouvernement britannique a déclaré que l’Etat russe était coupable – tandis que Moscou dément.

L’ambassadeur de Russie au Royaume-Uni, Alexander Yakovenko, a déclaré que la Grande-Bretagne avait blâmé la Russie pour cet empoisonnement « sans aucune preuve » et que son pays « ne pouvait pas accepter cela ».

Laisser un commentaire

*