Arabie Saoudite : le premier et unique cinéma saoudien ouvrira ses portes en avril

Arabie Saoudite : le premier et unique cinéma saoudien ouvrira ses portes en avril

Le premier et unique cinéma d’Arabie Saoudite ouvrira le 18 avril prochain, une première en 35 ans. Le film projeté à cette occasion sera le blockbuster américain Black Panther.

Cette réouverture est comprise dans un accord conclu avec AMC, la plus grande chaîne cinématographique du monde. L’accord en question prévoit l’ouverture de 40 cinémas dans une quinzaine de villes saoudiennes au cours des cinq prochaines années.

L’année passée a vu le début d’une énorme campagne de divertissement en Arabie Saoudite dans le cadre du programme Vision 2030, un plan ambitieux de réforme économique et sociale du prince héritier Mohammed bin Salman.

Le royaume musulman conservateur disposait de salles de cinéma dans les années 1970, mais celles-ci avaient été fermées à la demande de clercs islamiques extrémistes.

Pas plus tard qu’en janvier, le Grand Mufti Cheikh Abdul Aziz al-Sheikh aurait averti de la « dépravation » des lieux tels que les salles de cinéma, affirmant qu’elles corrompraient la morale si elles ouvraient à nouveau leurs portes dans le pays.

La famille royale et les responsables religieux saoudiens adhèrent à une forme austère de l’islam sunnite connu sous le nom de wahhabisme, et ses codes de conduite et de tenue vestimentaire sont strictement appliqués.

Les Saoudiens veulent retrouver un islam modéré

La fin de l’interdiction de conduire des femmes reflète des changements profonds dans la société

Les Saoudiens sont des consommateurs enthousiastes de médias occidentaux et de culture occidentale, mais ceux-ci les consultent en privé, sur leurs téléphones et via la télévision par satellite à leur domicile.

Les autorités saoudiennes et les exploitants de salles estiment qu’il existe un énorme marché inexploité qui pourrait générer jusqu’à 1 milliard de dollars (820 millions d’euros) de ventes annuelles de billets à travers 350 cinémas d’ici 2030.

Laisser un commentaire

*