Catalogne : l’ancien chef de la police catalane accusé de sédition

Catalogne : l’ancien chef de la police catalane accusé de sédition

L’ancien chef de la police catalane, Josep Lluis Trapero, a été inculpé pour des événements liés au référendum sur l’indépendance de la Catalogne de l’an dernier.

Il fait face à deux chefs d’accusation, un pour sédition et un pour organisation criminelle.

D’autres anciens responsables régionaux ont également été inculpés par le juge d’instruction Carmen Lamela. Elle les accuse de coopérer avec un plan organisé pour rechercher la sécession de la Catalogne.

La cour constitutionnelle espagnole a déclaré le référendum du 1er octobre illégal.

C’est un autre revers pour ceux qui soutiennent la création d’un État indépendant.

De nombreux indépendantistes face à la justice

Beaucoup de figures des plus en vue du mouvement indépendantiste font face à des accusations et certains sont en détention ou font l’objet de mandats d’arrêt.

L’ancien dirigeant du mouvement, Carles Puigdemont, est incarcéré dans une prison allemande alors que les autorités judiciaires envisagent une demande d’extradition vers l’Espagne.

Les accusations portées ont trait aux événements des 20 et 21 septembre, lorsque des foules de personnes avaient tenté de faire déjouer la police espagnole qui tenter d’empêcher la tenue du référendum sur l’indépendance.

Laisser un commentaire

*