Affaire Cambridge Analytica : Mark Zuckerberg précise que ses propres données personnelles ont été récoltées

Affaire Cambridge Analytica : Mark Zuckerberg précise que ses propres données personnelles ont été récoltées

Mark Zuckerberg, directeur général de Facebook, a révélé que ses propres données personnelles ont été retrouvées parmi celles récoltées dans le scandale de Cambridge Analytica.

Mark Zuckerberg a fait ces révélations lors de son deuxième jour d’interrogatoire à Washington.

En parallèle, le cabinet de conseil politique au cœur de l’affaire a annoncé la démission de son directeur général par intérim.

Le PDG de Facebook a également indiqué que son entreprise réfléchissait à éventuellement prendre des mesures contre l’Université de Cambridge.

Le chercheur Aleksandr Kogan travaille actuellement au sein de l’institution. Ce dernier est à l’origine de l’affaire, ayant en effet recueilli et vendu les données personnelles directement à Cambridge Analytica.

« Ce que nous avons désormais découvert, c’est qu’il y a tout un programme associé à l’université de Cambridge où un certain nombre d’autres chercheurs ont développé des applications similaires », a déclaré M. Zuckerberg.

« Donc, nous avons besoin de comprendre s’il y avait quelque chose de mauvais au sein de l’université de Cambridge qui exigerait une réaction plus forte de notre part. »

De nombreux programmes sur le sujet

L’université a réagi en disant qu’elle était « surprise » que Mark Zuckerberg vienne juste d’apprendre l’existence de ce travail.

« Nos chercheurs publient de telles recherches depuis 2013 dans d’importantes revues scientifiques disposant d’un comité de lecture, et ces études ont été largement diffusées dans les médias internationaux », ajoute l’institution, qui précise par ailleurs qu’une étude de 2015 menée par le Dr Aleksandr Specter (Kogan) a été co-rédigée par deux employés de Facebook.

Laisser un commentaire

*