Philippines : Rodrigo Duterte affirme avoir ordonné l’arrestation d’une religieuse australienne pour critiques envers le gouvernement

Philippines : Rodrigo Duterte affirme avoir ordonné l’arrestation d’une religieuse australienne pour critiques envers le gouvernement

Le président des Philippines, Rodrigo Duterte, a déclaré qu’il avait personnellement autorisé une enquête sur une religieuse australienne qui a été arrêtée plus tôt cette semaine.

Des critiques indésirables sur le territoire

Sœur Patricia Fox, 71 ans, a été placée en détention par les autorités philippines de l’immigration à Manille ce lundi après avoir été accusée d’activité politique, ce qui est interdit par les règles qui régissent le type de visa qui lui a été accordé.

Elle a été libérée le mardi suivant sans inculpation et a nié tout acte répréhensible.

Rodrigo Duterte estime pour sa part que la conduite de la religieuse est susceptible de « créer le désordre », avertissant que les critiques étrangers à son gouvernement étaient menacés d’expulsion.

« Vous m’insultez en vous habillant du manteau d’un prêtre catholique, et vous êtes étrangère, qui êtes-vous, c’est une violation de la souveraineté », a ainsi déclaré le président philippin lors d’une cérémonie des forces armées à Manille.

« Les lois philippines prévoient que je peux vous expulser ou vous refuser l’entrée si vous êtes un étranger indésirable »

Patricia Fox est une résidente de longue date des Philippines, elle occupe une activité de mère supérieure au sein d’un ordre catholique local.

Sa détention provisoire a suscité des protestations de la part de nombreuses personnalités philippine, dans un pays très largement catholique.

Les autorités ont accusé la religieuse d’avoir participé à des rassemblements partisans à Mindanao, une île du sud du pays actuellement régie par la loi martiale.

Laisser un commentaire

*